Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 20:41

Selon le juriste Bertrand Mathieu, les fondements même de la protection de l’embryon sont remis en cause.

Pour Mgr d’Ornellas, « le droit coupé du réel ne respecte pas l’être humain »
Une pétition pour bloquer la recherche sur l’embryon en Europe
L’évolution de la législation de la recherche sur l’embryon
Le texte de la proposition de loi autorisant la recherche sur l'embryon (juillet 2013)

La modification de la législation va-t-elle entraîner une multiplication des recherches sur l’embryon ?

À l’heure actuelle, la recherche sur l’embryon n’est pas autorisée en tant que telle. Depuis 2004, en effet, prévaut un régime d’interdiction avec dérogations accordées par l’Agence de biomédecine (ABM). Selon son rapport de 2011, l’ABM a accordé 173 autorisations depuis septembre 2004. La proposition de loi vise à autoriser la recherche sur l’embryon de manière encadrée.

La recherche sur ces cellules, issues d’embryons surnuméraires ne faisant plus l’objet d’un projet parental et qui nécessitent leur destruction, sera autorisée sous quatre conditions : le projet devra être « scientifiquement pertinent », il devra avoir « une finalité médicale », « ne pouvoir être conduit qu’avec des embryons humains » et, enfin, « respecter les garanties éthiques ». L’Agence de biomédecine continuera d’effectuer des contrôles.

Le gouvernement soutient ce texte. La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, explique que son vote permettrait à la France de rattraper son retard, lié notamment, selon elle, à des procédures en justice intentées par la Fondation Jérôme-Lejeune contre une dizaine de décisions d’autorisation. Surtout, les grands laboratoires pharmaceutiques (Sanofi, Pfizer) souhaiteraient disposer de cellules souches embryonnaires en grand nombre pour mettre au point ou tester des médicaments. Il est donc possible que ce changement de loi entraîne une multiplication des recherches sur l’embryon.

Ne risque-t-on pas d’utiliser l’embryon pour des applications non médicales ?

Dans l’exposé des motifs de la proposition de loi initiale, les députés précisent bien qu’il s’agit de « médecine régénératrice » : « Ce sont les thérapies cellulaires qui visent à remplacer des cellules déficientes ou insuffisamment nombreuses par des greffes de cellules.

Ces recherches ouvrent la voie au traitement d’affections graves et souvent incurables aujourd’hui : maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques), cardiopathies, hépatites, diabète insulino-dépendant, lésions de la moelle épinière. » Cela exclut donc, a priori, toute application autre que strictement thérapeutique, notamment dans les domaines de la cosmétique, la parapharmacie ou la biotechnologie autre que médicale.

Le fait d’autoriser la recherche sur les cellules souches embryonnaires va-t-il décourager les recherches alternatives ?

Les alternatives à la recherche sur les cellules embryonnaires humaines portent essentiellement sur les cellules souches adultes (y compris les cellules souches de cordon ombilical) et les cellules souches pluripotentes induites, dites iPS. Peu nombreuses et cantonnées dans certaines « niches » du corps humain, les cellules souches adultes sont moins pluripotentes que celles constituant l’embryon et ne peuvent produire que des cellules propres à leur tissu.

Ce sont par exemple les cellules hématopoïétiques, qui régénèrent les cellules du sang, et certaines cellules de la peau, de l’intestin ou du cerveau. D’une manière générale, elles sont difficiles à cultiver in vitro et ont tendance à développer des tumeurs. Dernièrement, toutefois, des progrès ont été réalisés dans la maîtrise de ces cellules souches adultes.

En France, il existe quelques équipes universitaires, Inserm ou CNRS, travaillant, au moins en partie, avec des cellules souches adultes et surtout des cellules iPS, qui sont les seules ne posant pas de problèmes éthiques analogues à ceux que l’on rencontre en expérimentant sur des cellules souches embryonnaires. À première vue, il n’y a pas de raison pour que ces équipes abandonnent leurs travaux.

La loi modifie-t-elle le statut juridique de l’embryon ?

La loi française ne fixe pas à proprement parler un « statut juridique » de l’embryon, mais elle lui garantit une protection par une série de textes législatifs. Ainsi, l’article 16 du code civil stipule que la loi « garantit le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie ». La Convention européenne sur les droits humains en matière de biomédecine, ratifiée par la France en 2011, protège, elle, « l’être humain dans sa dignité ».

« La loi de 2011, en posant le principe de l’interdiction sauf dérogation, est cohérente avec cet ensemble juridique », juge Bertrand Mathieu, professeur et juriste français, spécialiste de droit constitutionnel.« L’embryon n’est pas considéré comme une personne mais il est protégé au titre du principe de la dignité humaine. » Selon le juriste, en abandonnant le système d’interdiction au profit de celui d’autorisation, la législation en abandonne en même temps le fondement qu’est la dignité.« C’est une rupture fondamentale, explique-t-il. L’embryon continue de jouir d’une protection, puisque la recherche reste soumise à autorisation, mais la logique qui sous-tend sa protection s’effondre. Et la cohérence du droit est mise à mal », considère Bertrand Mathieu.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cesar Lucia 15/04/2020 14:15

Les téléspectateurs, Cesar Luciana est mon nom basé au Chili, j'ai vu de la magie effectuée et j'ai également été témoin d'un miracle, je sais donc la différence. Je peux vous garantir que les herbes utilisées par le Dr White pour soigner le VIH / SIDA et HERPES sont vraiment un miracle. Mon petit ami décédé m'a infecté par le VIH, m'a abandonné et est finalement décédé peu de temps après, mais j'ai gardé espoir, pris des médicaments qui m'ont maintenu en vie même avec ses effets secondaires déprimants. Un homme que je rencontre à l'hôpital général m'a appelé un certain jour et m'a dit qu'il avait confirmé qu'il avait guéri du virus de l'hépatite B après avoir utilisé la cure WHITE. Le même jour, j'ai écrit au docteur White sur WhatsApp en utilisant / + 2349091844595, il a promis de me guérir du VIH si seulement je pouvais me permettre le coût et l'utiliser correctement. Il les a préparés comme promis et m'a posté en utilisant la voie rapide de messagerie. Cet homme appelé WHITE est le chemin qui mène à votre guérison car malgré tout ce que les puissances occidentales prétendent de l'impossibilité de guérir le VIH, il y a en fait un homme avec des mains et des herbes bénies pour guérir les virus. Malgré mon compte insignifiant de CD4, cet homme m'a fait sortir du rôle de la mort pour vivre. J'ai rencontré des gens sauvés par cet herboriste, mon seul souci est de savoir pourquoi le monde ne le reconnaîtra pas et ne l'honorera pas. Si vous ne vous sauvez pas, qui le fera? Personne ne résiste à jamais à la maladie.
(Mon email / cesarlucia94cesar@gmail.com Twitter / @ cesarluciana1)

Arnold O. 23/03/2020 13:22

J'ai entendu des gens parler de miracle et de magie, j'ai vu des freins scientifiques et des médicaments naturels utilisés, j'ai entendu des prophètes religieux parler de guérison miraculeuse mais je vous le dis en toute sincérité, je n'ai jamais été bénéficiaire de tout cela jusqu'à ce que j'aie rencontré Doc. White (DRWHITETHEHIVHEALER@GMAIL.COM ou WATSAPP OO2349O91844595) à travers lequel j'ai appris que le paradis a vraiment mis tant de guérison sur les herbes. J'avais le VIH combiné avec l'hépatite, c'était comme la fin de la route pour moi, mais j'ai lu le Doc. White dans un blog et lui a écrit avec peu d'espoir d'être guéri. Il m'a demandé de payer d'abord pour la cure du VIH, de guérir avant d'acheter la cure contre l'hépatite que j'ai faite et cela s'avère être la meilleure décision de toute mon existence car j'ai testé négatif pour les deux maux au moment où j'écris. Cela pourrait vous intéresser de savoir que ces remèdes à base de plantes m'ont été envoyés par le biais d'un service de messagerie avec une prescription définie sur l'utilisation et je les ai obtenus en quelques jours. Il est important que je vous informe avant de rencontrer le Doc. White J'ai rencontré beaucoup d'imitateurs qui n'ont fait qu'aggraver mon état et après avoir été guéri par le Dr White, je lui ai référé d'innombrables personnes directement et sur DRWHITETHEHIVHEALER@GMAIL.COM sur différentes maladies comme le VPH, le cancer, l'herpès, le diabète et autres se révèle toujours bon. Ne perdez pas espoir maintenant.
Arnold O. Vanella est mon nom de naissance et je suis basé au Royaume-Uni. Écrivez-moi sur facebook ou oarnold955@gmail.com. Vous devez vivre pour réaliser votre rêve

Carolina Boa 17/03/2020 13:14

Je m'appelle Carolina Boa, aidez-moi à remercier le Dr White de m'avoir guérie du VIH Je viens de Lyon France. Je suis malade du VIH depuis 3 ans et je visite l'hôpital pour des médicaments antirétroviraux. C'est arrivé à un point où j'ai commencé à rendre visite à un herboriste pour des herbes, mais la maladie détruisait toujours mon système car il n'y avait aucun changement positif. Un jour, mon ami très proche m'a donné cet e-mail d'un médecin drwhitethehivhealer@gmail.com et numéro WatsApp: +2349091844595, elle m'a dit qu'elle avait tant lu sur la façon dont ce médecin a guéri différentes maladies, y compris le VIH. Elle m'a convaincu de l'essayer. J'ai contacté le Dr White par e-mail, il a promis de préparer un remède à base de plantes et de m'envoyer en France si seulement je pouvais me permettre le coût et parler à plus de gens de ses pouvoirs quand je serais guéri. J'ai payé toutes les dépenses nécessaires pour obtenir le remède à base de plantes, j'ai pris le médicament comme il l'avait prescrit pendant deux semaines, après quoi je suis allé pour un examen médical et j'ai vu le plus grand miracle de ma vie. Mon résultat de test était négatif pour le VIH. Cela fait 4 mois maintenant et j'ai fait un nombre incalculable de bilans médicaux et ils étaient tous négatifs. Je ne peux pas arrêter de remercier le Dr White de m'avoir guéri et bien sûr mon amie proche Veronica de m'avoir mise en relation avec le médecin. Quelle que soit la maladie que vous avez, le VIH, l'herpès, le VPH, l'hépatite B, le cancer, etc., n'abandonnez pas, car le Dr White peut également vous guérir si vous croyez et contactez-le.
Mon email est: carolinamichealboa@gmail.com, Face book: Carolina Michael Boa

Olivia Bobby 12/03/2020 15:09

Je m'appelle Subham Kumar Khalid de Nawada Inde, après avoir guéri de l'hépatite par le Dr White, j'ai pris la décision d'informer les gens qui croient que les virus et autres maladies chroniques n'ont pas de remède. Après avoir lu le témoignage d'une certaine Caroline, j'ai décidé de l'essayer mais aujourd'hui, je suis un témoin partant et pour le reste de ma vie je serai reconnaissant envers ce guérisseur puissant et reconnaissant. Après avoir lu à son sujet sur un blog avec son e-mail clairement indiqué comme: DRWHITETHEHIVHEALER@GMAIL.COM et watsapp: 2349-09184-4595, je me suis demandé pourquoi le gouvernement à tous les niveaux ne s'unirait pas pour étendre et promouvoir ce remède même lorsqu'il est du Nigéria et d'une nation noire. Tout comme vous, j'ai eu mes doutes et mes réserves, mais j'ai décidé de prendre mon destin en main même lorsque les médecins ont dit que c'était impossible en le contactant. Voici ma longue douleur devenue joie après seulement quelques jours de prise de ses herbes. Cet homme a également guéri le VIH, l'herpès, l'hépatite, le VPH et d'autres virus. Si vous voulez vraiment vous débarrasser de votre maladie, je vous recommande honnêtement de le joindre. Merci...

microsoftproblems.com 03/01/2014 12:56

Search On The Cross embryo July 15, 2013 is a very informative share and I am sure many readers like me will be impressed by the quality information it holds. The reason why I keep on visiting your site is the article like this.

Mathieu 03/01/2014 13:01

Thank very much for your message